19 septembre 2021
Comment préparer une compilation d'états financiers ?

Comment préparer une compilation d’états financiers ?

Une transaction commerciale, telle que l’obtention d’un financement, exige souvent que les entreprises fournissent des états financiers qui ont été évalués par une partie externe indépendante. Les comptables sont des parties externes qui fournissent des services d’assurance aux entreprises qui demandent que les états financiers soient analysés. Les services d’assurance sont offerts à trois niveaux : les audits, les examens et les compilations. Les audits sont la forme d’assurance la plus élevée offerte par les comptables, tandis que les compilations sont le service d’assurance des états financiers le plus élémentaire. Les états financiers compilés fournissent aux propriétaires d’entreprise une inspection de base des données d’une organisation et sont utiles lors de la préparation des déclarations de revenus et de l’analyse des résultats financiers.

Rassemblez la documentation pour soutenir les soldes des comptes

Une documentation est nécessaire pour vérifier que les montants déclarés dans les états financiers d’une entreprise sont corrects. Si l’entreprise ne crée pas son propre bilan ou compte de résultat, des relevés bancaires et des factures sont utilisés pour compiler ces états pour l’organisation. La documentation nécessaire comprend les relevés d’investissement, les soldes des prêts, une liste des revenus et des dépenses et une liste détaillée des transactions de tous les comptes des états financiers. La liste détaillée des transactions, également connue sous le nom de grand livre général, est utilisée pour suivre les transactions commerciales importantes qui ont eu lieu tout au long de l’année.

Afficher les données financières pour les erreurs évidentes

Les normes de compilation n’exigent pas du comptable qu’il exécute des procédures pour vérifier ou corroborer les informations des états financiers fournies par le client. Étant donné que les compilations sont la forme de service la plus basse fournie sur les états financiers, les comptables ne sont pas tenus de confirmer les soldes avec les banquiers, les investisseurs ou les fournisseurs de l’organisation. D’autre part, le comptable examine la documentation et les états financiers à la recherche d’erreurs évidentes et pose des questions à la direction pour tout problème important survenant au cours de la mission de compilation.

Enregistrez les écritures de journal d’ajustement

Si un expert comptable Ixelles découvre une erreur évidente dans les états financiers compilés d’une entreprise, il enregistre une écriture de journal d’ajustement pour corriger le montant et s’assurer que les montants des états financiers sont appuyés par la documentation présentée. En général, les états financiers compilés sont présentés conformément aux principes comptables généralement reconnus en Belgique. Cependant, une organisation peut également présenter des données financières sur une autre base comptable globale, telle que la base de l’impôt sur le revenu. Les écritures de régularisation proposées dépendent de la base comptable suivie par l’organisation.

Rédiger des rapports et des notes sur les états financiers

Un comptable publie un rapport avec des états financiers compilés qui rappelle à la direction de l’organisation qu’il n’a pas audité ou examiné les états financiers et n’exprime pas d’opinion ou toute autre forme d’assurance à leur sujet. De plus, les états financiers compilés sont accompagnés de notes décrivant les conventions comptables utilisées pour compiler les états. Les comptables préparent souvent les notes pour les compilations ; cependant, une organisation peut choisir de ne pas présenter de notes aux états financiers. Si la direction d’une organisation décide que les notes ne sont pas nécessaires parce que les états ne doivent pas être utilisés par des tiers, le rapport du comptable est modifié pour indiquer que toutes les informations sont omises.

Les états financiers compilés comprennent souvent des notes sur la dette à long terme, les immobilisations ou les transactions entre parties liées qui divulguent la ventilation des éléments présentés dans le bilan ou le compte de résultat. À moins qu’ils ne soient convaincus que ces informations sont exactes, les praticiens doivent considérer le risque et le caractère approprié de leur inclusion dans une mission de compilation. Une directive générale à suivre est que plus les états financiers sont détaillés, plus le risque que les praticiens s’associent à des informations fausses ou trompeuses est grand.

De nombreuses entreprises ont pour politique de ne pas inclure de notes dans les états financiers compilés. Les cabinets ont pris cette décision sur la base de leur jugement professionnel et de l’évaluation des risques de la mission. Ils adoptent cette politique dans le cadre d’une stratégie d’atténuation des risques compatible avec leur modèle de service à la clientèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *