18 janvier 2021

Paraphraser : bonne ou mauvaise foi dans le domaine de la rédaction

Beaucoup de professionnels dans le domaine de la rédaction s’interrogent du fait que la paraphrase va-t-il à l’encontre du métier. Est-ce que cette pratique n’est pas du vol ? Ou encore, est-ce que la technique permet d’avoir des contenus de qualité ? La paraphrase pour rappel est un moyen par lequel un texte est produit à partir d’un texte existant. Les mots et les phrases sont changés, seule l’idée est gardée. Bonne ou mauvaise foi, focus sur ce sujet délicat de la rédaction.

La paraphrase et le plagiat

Paraphraser un textes en ligne en utilisant des sources sur le web expose le rédacteur en question au plagiat. Si l’usage de destination du texte produit est internet, Google peut détecter le taux de duplicate content élevé. En effet, la paraphrase, surtout si on utilise des outils en ligne automatisés, ne permet de modifier le contenu que de façon localisé, c’est-à-dire mot par mot et phrase par phrase. La structure et le plan restent inchangés. Il est donc fort possible que le texte proposé soit refusé ou fera l’objet d’une poursuite venant du site source. Toutefois, les rédacteurs ont toujours la possibilité de diversifier leurs sources.

Utiliser la paraphrase de manière modérée afin de produire des contenus originaux

La paraphrase est une technique rapide pour produire des textes, surtout si on utilise des outils en ligne. Mais on n’est pas à l’abri du plagiat comme évoqué auparavant. C’est pourquoi il faut diversifier ses sources. En plus, le rédacteur doit aussi repasser sur le rendu transformé automatiquement. La plus grande des vigilances si l’on ne veut pas offenser le métier est d’utiliser ces outils de manière modérée. Pour un texte long de 500 mots par exemple, le mieux est de partir de plusieurs textes, effectuer la paraphrase partie par partie, et enfin repasser l’ensemble. C’est la finalisation qui conditionnera le plus ce travail. Il faut bien vérifier la cohérence ce chaque sous-partie, détecter les phrases reprises accidentellement telles qu’elles et surtout introduire les mots-clés.

Les limites de la paraphrase, la création

Tout dépend du client. Si celui-ci utilise un moteur puissant de détection de plagiat, la paraphrase atteint facilement ses limites. Pour le rédacteur donc, il n’est pas possible de concevoir un texte qui soit être original à 100%. Si les consignes sont moins pointilleuses à ce sujet, la paraphrase est une issue favorable permettant de produire plus dans un délai relativement court. Si le recours à la rédaction est par ailleurs une tâche exceptionnelle, par exemple pour un étudiant, les outils en ligne sont fortement conseillés.

Rendez-vous dans le site de paraphrase en ligne

En parfaite connaissance de toutes les causes, vous pouvez désormais utiliser les outils de paraphrase en ligne pour produire des contenus diversifiés. Il n’existe pas de limites précises dans ces plateformes, tant au thème, au niveau de la longueur des textes et même de la langue. Vous pouvez y traiter tous les contenus textuels que vous souhaitez. De plus, ces interfaces sont gratuites et ne requièrent pas d’inscription. Voilà donc tout ce qu’il faut savoir sur la bonne ou mauvaise foi dans le domaine de la rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *